Présentation de la startup MATRICIS.AI

Plus d’une femme en âge de procréer sur 7 est atteinte d’endométriose, mais 75% d’entre elles sont mal diagnostiquées au moins une fois au cours de leur errance médicale qui dure 7 ans en moyenne. Ce retard de diagnostic implique des examens multiples et inutiles, et un retard dans la prise en charge de l’infertilité associée à la maladie. 

Matricis.ai veut mettre fin à cette errance médicale et optimiser le parcours patient grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle pour la lecture automatique des images d’IRM pour dépister l’endométriose et les autres pathologies du pelvis féminin. 

L’entreprise est une spin-off de l’INRIA-APHP, incubée à Agoranov.